Dépannage informatique

Les pannes informatiques sont causées par un très grand nombre de raisons. Certaines pannes sont plus graves que d’autres, mais de manière générale il existe une solution à tous les problèmes courants.

Il existe deux types de pannes :

  • Les pannes matérielles : Une panne matérielle est causée par un dysfonctionnement physique de l’appareil. Cela peut être dû à de nombreux facteurs, par exemple, un court-circuit qui endommage un composant, mais cela peut aussi venir d’un composant défectueux de base, d’une panne matérielle ou d’un évènement extérieur comme la chute de l’appareil ou la surtension électrique (foudre). Les pannes matérielles ne peuvent pas être réparées à distance, il faut m'apporter le matériel à réparer directement dans mon atelier. À ce moment-là, je vous indiquerai s’il est techniquement réparable ou si un remplacement de l’appareil est nécessaire.

  • Les pannes logicielles : Une panne logicielle est liée à une erreur logicielle ou à un virus. Ce sont des pannes malheureusement très courantes et elles sont plus ou moins graves. Une panne logicielle se déclenche suite à une mauvaise manipulation et peut entraîner des actions gênantes jusqu’à l’impossibilité de redémarrer Windows. Dans le cas d’un virus informatique, l’intervention à l’atelier est nécessaire. Selon la nature de la panne, du virus ou de l’attaque, la méthode de réparation variera. Enfin une panne très courante est celle de l’ordinateur lent. Cette dernière peut-être réglée à distance. De nombreux facteurs peuvent causer un ralentissement de votre ordinateur, mais un nettoyage de votre système permettra de redonner une seconde jeunesse à ce dernier.

Tarifs :

  • Le coût de main-d'œuvre est de 35€* la première heure et ensuite facturé 8€* par tranche de 15 minutes (hors coût des composants à remplacer).

  • La réalisation du diagnostic de panne avec la réalisation du devis est de 15€* (déduit de la facture si la commande est validée).

*Les tarifs sont indiqués lors de la prise de commande et tiennent compte d’une TVA non-applicable selon l’article 293 B du CGI.